RIO+20 : Le FUTUR QUE NOUS VOULONS VRAIMENT !

  RIO+20 : Le FUTUR QUE NOUS VOULONS VRAIMENT ! dans climat RIO+20 : Le FUTUR QUE NOUS VOULONS VRAIMENT !

Du 20 au 22 juin 2012 se tiendra à Rio de Janeiro la prochaine Conférence des Nations Unies pour fixer l’agenda du développement durable des vingt prochaines années. Vingt ans après le Sommet de la Terre à Rio, notre mode de développement continue de provoquer une crise écologique dont les signes les plus flagrants sont le dérèglement climatique, la déforestation, la perte de la biodiversité et l’effondrement des stocks de poisson. L’enjeu est de taille. Ce sommet international est une occasion pour engager un changement de nos modes de production et de consommation.
Face à l’urgence écologique et sociale, les déclarations d’intentions des chefs d’Etats ne seront pas suffisantes. Nous redoutons une fois de plus, que ce sommet ne se limite qu’à de simples déclarations puisque les textes adoptés lors des sommets internationaux ne sont pas contraignants juridiquement.
Pour que ces négociations aboutissent, EELV rappelle que les priorités doivent porter sur un éco-développement et non un simple «  verdissement «   de l’économie, la préservation de l’eau, de l’environnement maritime et des océans, une taxation sur les transactions financières pour financer la transition écologique, une gouvernance mondiale de l’environnement avec des compétences et des moyens d’actions.
Il est impossible d’atteindre ces objectifs sans actions locales et citoyennes. Les élus locaux, ancrés dans des bassins de vie, disposent de leviers pour enclencher la transition écologique des territoires.
Dans la perspective de RIO+20 et du Forum Européen contre les Grands Projets Inutiles ( 7-11 juillet 2012 , Notre Dame des Landes ) Europe-Ecologie Les Verts Bourgogne se mobilisera auprès des associations et des élus pour promouvoir des solutions écologiquement responsables et s’opposer aux projets pharaoniques , destructeurs de biodiversité et climaticides . L’implantation d’une méga-scierie à Sardy-Lès-Epiry (58) est le contre exemple local de la conversion écologique du territoire. Ce projet met en péril la forêt du Morvan et son tissu artisanal. Il est temps de réorienter nos choix politiques vers des filières bois qui respectent les équilibres écologiques et sociaux pour développer durablement nos territoires.

François Lotteau , Secrétaire Régional Europe-Ecologie Les Verts Bourgogne .