Pour nous c’est EVA …

Pour nous c'est EVA ... dans Europe-Écologie - Les VERTS Pour-moi-01-300x160

L’histoire d’une formation politique comme Europe écologie Les Verts ne peut pas être aussi rectiligne que les Champs Elysées.

Après des succès en série, il arrive qu’il y ait momentanément aussi des bosses et des secousses. Elles forgent le caractère d’un collectif comme le nôtre, qui entend assumer d’importantes responsabilités.

Dans un contexte politique où la nécessité de battre le Président sortant apparaît comme un impératif catégorique, primant d’une certaine façon sur la politique qui sera conduite ensuite pendant cinq ans, et alors que les urgences et les contraintes nées de la crise semblent emporter sur leur passage toute marge et toute perspective de changement fort sur le temps long, il n’est pas illogique que ça tangue un peu pour nous dans les sondages.

Les coups de menton protestataires et sectaires à relents populistes paraissent forcément sur le coup plus attractifs que les discours plus sophistiqués qui tentent de peser sur le présent sans sacrifier à l’avenir ou qui affichent l’exigence de s’unir sans perdre sa propre personnalité.

C’est donc à l’instant une tâche difficile qu’affronte notre candidate, dont l’équipe fait avec des moyens financiers et humains frugaux, de gros efforts pour trouver le ton juste et cadrer les initiatives adaptées à la période.

Ce sera fait à Roubaix le 11 février lors du lancement de son projet

En attendant, la cohésion des écologistes autour d’Eva, sera une condition majeure pour passer le cap des semaines qui viennent.

Car rien n’est joué.

Et la mobilisation au premier tour de l’électorat écologiste autour de sa candidate reste indispensable pour gagner et pour donner du souffle à une nouvelle dynamique majoritaire.

Voilà qui donne toute leur utilité aux centaines de réunions qui se tiendront partout en France dans le cadre de la tournée générale autour d’éva Joly partout dans les quartiers, les bourgs, les universités, et auxquels chacun, du parlementaires au coopérateur en passant par nos responsables hexagonaux et locaux est invité à apporter sa part et son expérience.

Les enjeux sont trop forts pour qu’on reste une fois de plus sur l’amère impression que les sondages, les articles de presse, les petites phrases et l’absence généralisée d’audace et de contenu font décidément les élections présidentielles.

Jacques Archimbaud
Secrétaire national adjoint d’Europe écologie Les Verts